Le blog

À la découverte de la « 3e scène » de l’Opéra de Paris

L’Opéra de Paris vient de créer son 3e établissement. Elle lui a tout simplement donné le nom de « 3e scène ». Contrairement au Palais Garnier et l’opéra Bastille, ayant intégré l’Opéra nationale de Paris respectivement depuis 1875 et 1989, il s’agit d’un espace virtuel.

Qu’est-ce que la 3e scène ?

La 3e scène est donc le nom donné par l’Opéra de Paris à sa scène numérique. Ce nouveau produit a vu le jour le 15 septembre 2015. Il est sous la responsabilité de son directeur artistique, Dimitri Chamblas. Son directeur de la danse n’est autre que Benjamin Millepied, tandis que son dramaturge est Christian Longchamp. Cette plateforme ne répertorie pas les événements organisés dans les 2 salles principales. Au contraire, on n’y trouve que des représentations uniques. Les internautes y découvrent des représentations authentiques d’artistes non habituées des scènes de l’opéra, mais qui parlent plus aux publics jeunes et moins jeunes actuels.

L’Opéra attire un public plus jeune avec le numérique

La 3e scène est mise en place pour pouvoir représenter une trentaine d’œuvres par an. Elles sont accessibles gratuitement et directement sur le site, contrairement à un spectacle ou à un gala organisé dans Bastille ou le Palais Garnier. Tout cela s’inscrit dans une optique numérique globale de modernisation de l’Opéra de Paris. Avec ce site, l’établissement attire un nouveau public et se crée une nouvelle image. Enfin, c’est que Stéphane Lissner, son directeur, espère. Cette stratégie inclut aussi la disparition du magazine papier au profit du magazine en ligne.