BLE
  • Auteur : BLE
  • Inscription : Il y a 6 ans
  • Publications : 1069
Voir les auteurs Obiwi
Tous les auteurs Obiwi
Ecrire à cet auteur
Coulisses

Place Charles III à Nancy : une nouvelle place ducale

Note : 5 (1 note)   |  Noter
Noter cet article : 
Le 21/03/11 - Lu 2023 fois - 5 commentaires
La nouvelle place Charles III est annoncée pour l’automne 2012. Ce vaste espace minéral dominé par la statue équestre du Duc est d’ores et déjà présenté comme la troisième plus grande place de la ville avec Saint-Epvre et Stanislas. Cet aménagement de grande ampleur qualifié ambitieusement de « centre commercial à ciel ouvert » représente un investissement de 10 millions d'euros, cofinancé par la ville et la Communauté Urbaine du Grand Nancy.
La Place Charles III à Nancy en 2012 (Crédits photos : ICI Nancy)
La Place Charles III à Nancy en 2012 (Crédits photos : ICI Nancy)
1 / 1 media
L’endroit vise ainsi à relancer la dynamique commerciale en centre-ville. Entre les boutiques, le marché couvert et les étalagistes, il y aura désormais un lien identifié grâce à cette place Charles III.

Mais ce poumon commercial de la ville ne sera pas coupé de ses artères. Le parking du marché restera en place, même si son accès ne se fera plus par la place, mais par deux nouvelles percées dans le souterrain Raugraff. Par ailleurs, s’il n’y aura plus de voitures en surface, les bus et les vélos pourront circuler. La place constituera également le centre névralgique de la http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2010/04/24/nancy-un-trolleybus-guide-pour-la-seconde-ligne/#comments nouvelle ligne 2 en site propre, celle qui doit traverser l’agglomération du Nord au Sud. Des alignements d’arbres viendront agrémenter cet ensemble assez minéral du côté du centre commercial Saint-Sébastien. La rue des Ponts deviendra par ailleurs « zone de partage ». Autrement dit, les piétons y seront prioritaires et les voitures ne devront pas y rouler à plus de 20 km/h. Le cœur de la place sera néanmoins rendu aux piétons avec ses terrasses et sa statue de Charles III. A elle seule, son installation devrait coûter près de 9,5 millions d’euros, financés, dit-on, par des mécènes privés et publics.

Espace central de la ville Renaissance, la place Charles III devait déjà accueillir à l’époque la statue équestre du duc de Lorraine. Le projet s’arrêtera au stade de la maquette en bronze, visible au Musée Lorrain. 400 ans après, le projet d’aménagement vient ainsi réparer ce raté de l’Histoire. 
Note : 5 (1 note)
Noter cet article : 

Envoyer cette page à vos amis

Destinataires

Séparez les adresses e-mail
par des virgules
Votre message


Votre nom


Votre e-mail


Entrez le code visible ci-dessous :

CommentairesEcrire un commentaire

 
(Non inscrit)
Le 14 avril 2011 à 13:34
Répondre
Signaler un abus
Si vous trouvez que l'érection de cette statue est une idée ringarde et onéreuse courrez sur : http://www.petitions24.net/petition_contre_la_fabrication_dune_statue_equestre_a_nancy
BLE
BLE
Le 27 avril 2011 à 23:16
Répondre
Signaler un abus
Pour s’imprégner plus du projet, merci de consulter ce lien : http://www1.nancy.fr/fileadmin/user_upload/decouverte/grands-projets/place-charles-3/presentation-flash/Start.html.
BLE
BLE
Le 16 août 2011 à 23:12
Répondre
Signaler un abus
Charles III est un bâtisseur méconnu. La pose de sa statue équestre au milieu de l’actuelle place du marché qui sera restaurée et rebaptisée du nom de ce duc de Lorraine et de Bar, né à Nancy le 18 février 1543 et mort dans la même ville le 14 mai 1608 constitue une opportunité historique et artistique d’un montant d’un million d’euros.

Le bronze de Charles III sur son cheval existe déjà. Créée 400 ans plus tôt par les frères Chaligny, fondeurs nancéiens, la statue, d’environ 60 centimètres de haut, est exposée au Musée Lorrain. L’idée est de la répliquer et de l’agrandir jusqu’à taille humaine, voire un peu plus. Alain Barbillon, urbaniste et défenseur de ce projet, assure que l’œuvre donnera une cohérence à une place très hétéroclite faite « de maisons du XVIème et du XVIIème siècle, d’une église du XVIIIème siècle, d’un marché du XIXème siècle et d’un centre commercial de la fin du XXème siècle. Y poser au milieu une œuvre contemporaine ajouterait, selon lui, encore un peu plus à la confusion des styles.
BLE
BLE
Le 09 octobre 2011 à 23:10
Répondre
Signaler un abus
Les statues équestres sont régies par des codes. Par exemple, si le cheval a deux jambes en l’air, cela signifie que l’homme a été blessé et tué au combat. Une seule jambe levée traduit le fait que le cavalier a été blessé au combat et qu’il est mort plus tard. Enfin, si les quatre jambes sont au sol, le militaire est mort dans son lit.
BLE
BLE
Le 08 janvier 2012 à 21:47
Répondre
Signaler un abus
Le projet de statue équestre est reporté, pour ne pas dire abandonné. Comme pour le projet d’Arena de Picot, le maire de Nancy n’a aucune parole et encore moins de courage politique.

Ecrire un commentaire

Votre pseudo:
Entrez le code visible ci-dessous :
 
Participer
  • Publier sur un media reconnu
  • Bénéficier d'invitations aux événements
  • Rejoindre une communauté de passionnés
Devenir membreDéjà inscrit : Connexion

Inscription newsletter Obiwi

Recevez l'information sur vos passions
E-mail :

Publier un article

  • Echanger sur vos passions, vos bons plans
  • Une équipe vous aide à rédiger un contenu pour la communauté
S'inscrire pour publier un contenu
Liens commerciaux